Nike Sportswear HOODIE CAMO Gilet light pumice abordable JUAh8F

SKU9947151716266
Nike Sportswear HOODIE CAMO - Gilet - light pumice abordable JUAh8F
Nike Sportswear HOODIE CAMO - Gilet - light pumice

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité :
Total :

Vous avez 0 produits dans votre panier. Vous avez 1 produit dans votre panier

Total produits TTC :
Total frais de port : Livraison offerte !
Total : TTC
Continuer Aeyde NINA Escarpins à talons hauts black Visite Pas Cher Vente Pas Cher Amazone Jeu 3lJ9sqm4

Panier

( 0 0 )
DRYKORN KENDRICK Tshirt basique khaki Marque Discount Neuf Unisexe NdDdCA1

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
0 € Total

Inov8 FLITE 260 Chaussures dentraînement et de fitness teal/black Acheter Pas Cher Marque Nouvelle Unisexe Acheter Meilleur Prix Bon Marché RAbOxrmx

FR
Element BLAZED TEE Polo flint black Prix De Gros En Ligne Nicekicks Pas Cher En Ligne Vente Pas Cher Le Meilleur Wiki En Ligne h4VgquN

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website

Pas Cher Pas Cher En Ligne New Look RETURNING Escarpins à talons hauts mid grey sneakernews G6OI1u1fk

Loading…

Close

Divulgation Cosmique: Le Commandement Des Opérations Lunaires

Season 1, Episode 3

: Je suis votre hôte, Acheter Magasin De Jeu Pas Cher Diesel TEPPHAR Jeans Skinny 0853r Offres En Ligne Pas Cher Parcourir À Vendre Achats En Ligne Prix Pas Cher jYKCAD
et je suis ici avec Corey Goode, nous avons une conversation très intéressante au sujet du programme spatial secret. Je veux souligner à nouveau que tout ceci est un sujet très controversé et que vous n’avez probablement jamais entendu quelque chose de semblable auparavant, à moins que vous n’ayez suivi le sujet de cette conversation. Je tiens à préciser encore une fois que j’ai investigué ce sujet durant de nombreuses années. Je suis en contact avec des informateurs, depuis plus de 20 ans et j’ai parlé à des dizaines de personnes, possédant différentes cotes de sécurité et ma conclusion est qu’il y a eu une grande industrialisation de notre système solaire et même au-delà par, ce qu’on peut appeler, le gouvernement ou les militaires, selon le point de vue.

: Alors Corey, c’est bon de vous revoir. D’après ce que vous dites, le LOC (le Commandement des Opérations Lunaires) est le point focal de la connexion de la Terre avec les Programmes Spatiaux et le cosmos en général. Parlez-nous un peu plus de LOC . Tout d’abord à quoi cela ressemble-t-il, lorsque vous y allez?

CG: Eh bien, vous pouvez voir au premier coup d’œil, que c’est une construction qui a eu beaucoup d’ajouts, qui ont été faits depuis les années 50. Il est installé dans les cratères et dans une région rocheuse, où il se fond dans le décor environnant. Quelques parties sont construites sur le roc et très peu sont au-dessus du sol.

: Oh ! OK.

CG: Je n’avais pas accès à la plus grande partie de cette construction. J’ai vu un schéma où on peut voir la forme générale, qui ressemble à une cloche, mais je n’ai eu accès qu’aux niveaux supérieurs.

DW: Alors, même si cela a la forme d’une cloche, vous ne voyez pas cette forme à la surface de la Lune?

CG: Non, c’est comme de regarder par le sommet d’une cloche, le sommet d’une pyramide, vous ne voyez que la pointe de l’iceberg, le reste se trouve en-dessous et s’élargit de plus en plus vers le bas.

DW: S’il y a tant de vaisseaux qui arrivent et partent du LOC , et vous dites que c’est du côté sombre de la Lune, comment est-il possible que cela ait pu être gardé secret? Est-ce que les gens, avec leurs télescopes, ne peuvent pas voir tous ces vaisseaux arrivant et partant de la Lune?

CG: Les gens les voient et il y a, en fait, une autre base, du côté sombre de la Lune, appartenant à des êtres humains, à un groupe des Programmes Spatiaux Secrets, appelé «Dark Fleet» (Flottille Noire), et plusieurs personnes voient ces vaisseaux. Je peux vous dire où il y a une autre base de cette flottille. Si vous regardez la Lune comme étant une horloge, cette base est située à 10:00. Plusieurs personnes ont vu et ont filmé de grandes quantités de vaisseaux quittant cette région et y arrivant … des astronomes amateurs, ayant des caméras vidéo, connectées à leurs télescopes. C’est quelque chose qui a été vu très souvent.

DW: Du côté de la Lune qui nous fait face, y a-t-il quelque chose d’intéressant ou est-ce que tout cela est gardé secret du côté sombre, afin qu’il y ait moins de chances que cela soit vu?

CG: La majorité se trouve du côté sombre, mais il y a des régions sur la face que nous voyons, où il y a des vaisseaux et où il y a des entrées. Il y a aussi des régions où les extraterrestres peuvent cacher leurs bases en utilisant une sorte de protection holographique, qui nous empêche de les voir. Mais la majorité se trouve du côté sombre de la Lune, pour des raisons évidentes, car la population de la surface n’est pas supposée voir tout ça.

DW: À quel moment le LOC a-t-il été construit?

CG: Le LOC a été construit sur une installation nazie, qui a été érigée à la fin des années 30 et 40.

DW: Alors cela fait un certain temps?

CG: Oui, une fois que le pouvoir industriel des États-Unis est devenu impliqué, ils ont vraiment commencé à s’y investir et ont fait beaucoup de construction. Mais la réelle construction a vraiment commencé à la fin des années 50.

DW: Oui et j’aimerais parler encore plus de l’histoire des Programmes Spatiaux dans d’autres épisodes, mais pour l’instant, laissez-moi vous poser une autre question. Si nous avions tous cela durant les années 50, quelle était la raison des missions Apollo? Pourquoi avons-nous été sur la Lune? Quelle était la raison de tout ça?

CG: Il y a différents niveaux de programmes. Il y a certains programmes qui font partie de la NASA. Il y a des programmes dans la NASA, qui sont un équivalent militaire et qui est, selon eux, à la fine pointe de la technologie. Ils pensent qu’ils sont en haut de l’échelle, en ce qui concerne les cotes de sécurité, sur ce qui se passe dans le système solaire.

Et ces gens sont prêts à se battre, si vous leur dites que ce n’est pas le cas. Il y a plusieurs niveaux et les gens, à chaque niveau, reçoivent de l’information qui leur affirme qu’ils sont au sommet, mais ce n’est pas le cas, cependant ceux-ci le croient, car tout est absolument compartimenté. À l’intérieur de ces compartiments, chacun croit qu’il fait le travail le plus important et à la fine pointe de la technologie, et qu’il a une connaissance plus vaste que tous les autres membres d’autres compartiments et d’autres groupes en-dessous.

DW: Je suppose qu’il est facile de faire ressentir à quelqu’un à quel point il est spécial et alors, il travaillera plus fort, parce qu’il croit qu’il est la crème de la crème.

CG: Oui, cela stimule l’orgueil démesuré.

DW: Oui. Pensez-vous que les missions Apollo étaient une opération de blanchiment d’argent?

CG: Il est très possible qu’une partie de cet argent ait été canalisée vers les Programmes Spatiaux Secrets. Les gens qui étaient en charge de ces programmes, aux niveaux les plus bas, croyaient vraiment en ce qu’ils faisaient et pensaient vraiment être à la fine pointe de la technologie, disponible à ce moment-là.

DW: Vous pensez que ces employés ont reçu des informations erronées sur le coût réel de ce sur quoi ils travaillaient?

CG: Oh oui, ils ont été trompés, à tous les niveaux.

DW: Alors, pensez-vous qu’il se peut que le coût réel ne soit que 10 % de ce qu’ils nous ont dit?

CG: Ce serait de la spéculation de la de ma part, je n’ai aucun moyen de le savoir, mais …

DW: Cela aurait définitivement pu fournir de «l’argent au noir» pour développer encore plus les Programmes Spatiaux?

CG: Oui et de différentes façons, comme le trafic de drogue et toutes sortes de moyens qu’ils pouvaient inventer pour amasser du comptant, afin de bâtir cette infrastructure au début.

DW: Pensez-vous que la NASA connaissait quelque chose d’intéressant au sujet de la Lune, et qu’ils ne nous disaient pas, via les médias?CW: Il y a beaucoup de choses qui ont été découvertes durant les missions Apollo. Au début, ils ont découvert que ce n’était vraiment pas une bonne idée de provoquer l’écrasement de leur module sur la Lune, afin de tester les instruments qu’ils ont placés sur la Lune, afin d’observer les «tremblements de lune». La Lune est une zone très stricte, qui ressemble un peu à la Suisse, c’est une zone neutre et le fait d’y lancer ce projectile était une très mauvaise idée. Et, d’après ce que j’ai lu, «ils» nous ont avertis de ne pas revenir.

DW: Il est étrange que vous disiez que la Lune est une zone neutre du type de la Suisse, parce que c’est tout près de la Terre. Est-ce que la Lune ne devrait pas être notre propriété et ne devrions-nous pas avoir un contrôle sur la Lune?

CG: Non.

DW: Ça ne fonctionne pas de cette façon?

CG: Non. Si vous regardez les cartes de l’Antarctique, vous voyez à quel point c’est séparé en tranches, parmi tous les pays, alors la face cachée de la Lune est semblable et toutes ces différentes régions sont la propriété de différents groupes extraterrestres et ils l’habitent.

DW: Vraiment?

CG: Il y a certains groupes qui ne s’entendent pas bien et qui se sont combattus, il y a de très nombreux milliers d’années et ils avaient des installations, à quelques kilomètres les unes des autres. Et ils s’y trouvent depuis de nombreux milliers d’années, en paix.

DW: Il y a de très nombreuses lunes dans notre système solaire, alors pourquoi la Lune, se trouvant près de la Terre, est-elle si importante pour ces gens là?

CG: C’est un poste d’observation parfait et c’est un endroit pour aller à la Terre et y revenir, pour leurs expérimentations.

DW: Alors nous pourrions dire que, ceux que nous appelons extraterrestres, ne sont vraiment pas loin et qu’ils vont et viennent à partir d’un endroit qui, en fait, est très près.

CG: Exactement.

DW: Est-ce que c’est relié avec ce dont vous avez parlé dans les épisodes antérieurs, concernant la délégation faisant des soi-disant expérimentations avec 22 programmes différents?

CG: C’est exact. Et tous ces différents extraterrestres … il y a des extraterrestres humanoïdes et des types non-humanoïdes qui ne s’aiment pas particulièrement. Il y a une sorte d’accord diplomatique concernant la Lune. Quelque chose de très spécial, qui fait d’elle une zone diplomatique neutre, que personne ne violera.

DW: Alors vous dites que, dans cette Conférence de la Super Fédération, où il y avait au moins 40 groupes différents, qu’ils n’étaient pas tous d’accord sur ce qu’ils faisaient, ils avaient chacun leurs propres programmes ou leurs propre buts …

CG: Leurs propres buts.

DW: Donc cette conférence était une façon de se mettre d’accord et de trouver des points communs?

CG: C’est exact, tout cela afin de ne pas « marcher sur les plates-bandes des autres », avec leurs buts différents.

DW: Comment ces groupes, qui se sont fait la guerre dans le passé, comment pouvaient-ils tolérer la présence des autres sur une Lune si petite, qui n’a environ que 2,160 milles de diamètre (3,475 km)?

CG: C’est quelque chose qui a pris des milliers d’années à s’instaurer. Ils ont instauré cette zone diplomatique, que même les plus vils d’entre eux ne violeront pas. Personne ne la violera, c’est quelque chose que j’ai entendu : «Cela ne se fait pas».

DW: Y a-t-il une sorte de «police», du personnel militaire qui surveille …

CG: Ce n’est pas nécessaire. Ce n’est pas … personne ne viole cet accord, cela ne se fait tout simplement pas.

DW: Cela implique que, par le passé, quelque chose est arrivé de tellement horrible, qu’ils ont appris de leurs erreurs, pourrait-on penser?CG: Exactement oui. Il y a des régions sur la Lune, où il y a encore beaucoup de débris résultant d’autres batailles, plusieurs choses des temps anciens.

DW: Ils n’ont pas tout nettoyé?

CG: Non. Ils ont laissé tout ça en place, comme une sorte de monument commémoratif de ce qui est arrivé dans le passé. Tout est encore en place et c’est habituellement hors limites.

DW: Alors ça ressemble à l’idée de la folie d’une guerre nucléaire : deux pays qui se battent pour savoir qui aura le plus d’armement nucléaire, même si un tout petit pourcentage de cet arsenal pourrait éliminer toute la planète.

CG: Oui.

DW: Alors ces gens se seraient éliminés les uns les autres, s’ils avaient voulu se faire la guerre, parce qu’ils avaient de l’armement beaucoup plus puissant que l’armement nucléaire?

CG: Oui, ces armes peuvent détruire des planètes entières.

DW : Wow ! Alors le LOC n’est qu’une petite partie des habitats sur la Lune?

CG: Oui.

DW: Ce n’est un point focal que pour nous, terriens?

CG: Oui c’est un point focal pour l’activité humaine.

DW: Alors d’autres groupes extraterrestres ont leurs propres versions du LOC, qui est pour eux comme un point focal?

CG: Exactement.

DW: Ils n’utilisent pas notre LOC comme point focal?

CG: Non. Non, non, non. Je n’ai pas vu d’extraterrestres au LOC, sauf lorsque les membres de l’Alliance des Sphères sont apparus.

DW: Alors, très rapidement, à quoi cela ressemble-t-il lorsque vous êtes dans le LOC, est-ce qu’il y a des appartements où vous pouvez aller, une fois à l’intérieur? Est-ce qu’il n’y que des salles de conférences ouvertes, avec des chaises? Qu’arrive-t-il lorsque vous allez à l’intérieur?

CG: Eh bien, jusqu’à récemment, je n’avais jamais été dans la section des VIP. Je ne suis allé que dans les sections où il y a, ce ne sont pas vraiment de petits appartements, mais de petites habitations, où il y a des chambres avec 2 ou 4 lits. Les couloirs sont très étroits. Lorsque vous vous dirigez vers la section des VIP, les couloirs deviennent plus larges, il y a des panneaux de bois sur les murs, comme de très beaux murs en bois de cerisier, très haut de gamme. C’est un changement radical lorsque vous arrivez dans la section des VIP.

DW: Pouviez-vous errer un peu partout et essayer de trouver une section à accès limité, ou alors aviez-vous une d’escorte militaire qui vous accompagnait? Comment cela fonctionnait-il?

CG: Eh bien, il y a certains endroits où il vous était permis d’aller. Il y avait des marques sur le plancher, des lignes peintes de différentes couleurs, qui vous menaient à différents endroits.

DW: Alors si la ligne rouge vous est attribuée, vous ne faites qu’aller où vous mène la ligne rouge?

CG: C’est exact. Et comme je l’ai dit, je ne suis allé … C’est au niveau supérieur que la plupart des choses avait lieu. Les deux prochains étages abritaient ce qui se rapportait à la médecine et à quelques autres sujets médicaux très avancés. Je n’ai jamais été plus loin que ces étages.

Il y a eu récemment quelques personnes qui ont pu avoir une visite guidée et elles ont vu beaucoup plus de choses que moi.

DW: Une des choses des plus intéressantes, c’est cette idée d’Alliance. Nous avons couvert ce sujet brièvement, mais j’aimerais que vous donniez plus de détails. Qu’est-ce que cette Alliance? A-t-elle été créée au début du Programme Spatial, ou s’est-elle formée plus tard et quels sont ses buts?

CG: L’Alliance s’est formée lentement au fil du temps. Le programme Solar Warden est un groupe qui date de l’époque du SDI, et même un peu avant.

DW: Strategic Defense Initiative (Initiative de Défense Stratégique.

CG: Exact.

D: La Guerre des Étoiles.

CG: À la fin des années 70 et 80. Ils ont reçu des actualisations au début des années 90. Mais c’était beaucoup plus une flottille âgée qu’autre chose.

DW: À l’origine, quelle était la responsabilité de Solar Warden?

CG: D’empêcher les intrus dans le système solaire et …

DW: Des groupes qui ne font pas partie des 40 groupes de la Super Fédération?

CG: C’est exact et Solar Warden s’occupait aussi de la «circulation» spatiale, du contrôle aérien. Ils s’en occupaient.

DW: Est-ce que des groupes d’extraterrestres pouvaient s’immiscer et envahir le système solaire, avec des armes et des technologies grandement supérieures? Comment un groupe des années 80 pouvait-il surveiller le système solaire et le défendre contre des êtres qui pourraient potentiellement l’envahir?

CG: Eh bien, ils n’auraient pas pu empêcher une invasion massive, mais la plupart des groupes qui y venaient, n’avaient qu’un vaisseau ou un petit nombre de vaisseaux. Il y a tellement de groupes différents qui passent dans notre région.

DW: Alors, je suppose que c’est comme une sorte de guerre de clans, où quelque 40 groupes d’extraterrestres revendiquent leurs territoires avec le niveau de technologies qu’ils possèdent, quel qu’elles soient et où ils défendent leurs «biens» contre une invasion.

CG: Exact.

DW: Alors Solar Warden n’est pas nécessairement une force tactique importante. Ils ne détiennent pas une position de lutte ferme, lorsque vous dites qu’ils surveillent le système solaire, n’est-ce pas?

CG: Ils pourraient se battre contre une petite quantité de vaisseaux s’il le fallait, mais ils n’ont jamais été une grande force menaçante.

DW: Donc, les entrées indésirables dans notre système solaire seraient faites par de petits groupes d’extraterrestres ou des vaisseaux isolés?

CG: Exact.

DW: Tentant de se glisser?

C: Des groupes de maraudeurs, faisant des entrées-sorties éclairs, venus ici pour voler et s’enfuyant.

DW: O.K. maintenant que nous parlons de Solar Warden, comment l’Alliance entre-t-elle en jeu? Vous avez dit que Solar Warden a commencé à la fin des années 70 et qu’ils ont obtenu beaucoup de technologie « Star Wars »?

CG: Mmm. (Oui).

DW: Comment cela est-il relié à l’Alliance, exactement?

CG: OK. Bien, ils étaient comme le groupe racine qui a formé l’Alliance. Maintenant elle est formée de sécessionnistes et de transfuges, en provenance d’autres groupes de flottilles spatiales et quelques-uns d’entre eux proviennent des Programmes Spatiaux militaires «Black Ops ». Il y a l’ ICC , l’Interplanetary Corporate Conglomarate (Conglomérat Interplanétaire d’Entreprises), qui est le plus grand. Ils possèdent presque toute l’infrastructure du système solaire.

DW: Et quels sont ces entreprises?

CG: À peu près tout ce qui a trait à l’espace aérien, et plus que cela. Il y a une grande quantité …

DW: Lockheed, Boeing, McDonnell Douglas, Hughes Aircraft?

CG: Oui, tout ce que vous venez de nommer. Et pas seulement des entreprises américaines. Il y a aussi la Flottille Noire. Elle est très secrète et elle possède de la technologie très avancée et ses membres sont, de façon prépondérante, à l’extérieur du système solaire à tout moment. Il y a ensuite une flottille du type Nations-Unies, ayant des membres d’à-peu-près tous les pays et ils …

DW: Des pays de la Terre, vous dites?

CG: Des pays de la Terre. Ils sont beaucoup plus décontractés et ne sont pas vraiment un énorme groupe militaire. Lorsque Solar Warden a commencé une sorte de guerre froide, ils ont commencé à se montrer devant la Station Spatiale Internationale, pour montrer «accidentellement» leurs vaisseaux, de petites choses comme ça au début.

DW: Si Solar Warden tente de créer la divulgation, alors que, bien évidemment, d’autres parties des programmes spatiaux ne le désirent pas, est-ce que cela pourrait amener une guerre entre ces factions?

CG: Oui. C’était sur le point d’arriver, au moment où l’Alliance des Sphères, l’Alliance des Êtres des Sphères est entré en mode actif et a pris contact avec l’Alliance des Programme Spatiaux Secrets, qui venait juste de commencer à accepter les transfuges en provenance de ces autres groupes, ce n’était donc plus seulement le groupe de Solar Warden. L’Alliance comprenait aussi des transfuges d’autres programmes. C’était donc un rassemblement de tous ces transfuges, de tous les programmes spatiaux et ils avaient le but communde mettre fin à la tyrannie sur Terre, principalement de la part du Gouvernement Terrestre secret, qui contrôle le «système esclavagiste monétaire babylonien magique» et ils veulent apporter à la Terre les technologies que nous avons développées, c’est-à-dire l’énergie libre, toutes sortes de technologies médicales qui guériront à peu près tout, des technologies qui nettoient l’environnement en un clin d’œil. Toutes ces technologies causeraient l’effondrement du système financier en un clin d’œil et il n’y aurait plus aucun besoin de système financier. Ils veulent apporter tout ça à la Terre et faire une divulgation complète de tous les crimes contre l’humanité que les membres de cette élite a commis, depuis de très, très nombreuses années. C’est leur but.

DW: Alors, à quel moment l’Alliance des Programme Spatiaux Secret a-t-elle commencé à viser ces buts et à agir pour les accomplir, selon vous?

CG: À ma connaissance, cette idée a commencé à se former, probablement à la fin des années 90 et a commencé à se manifester au début de l’an 2000 où ils ont vraiment commencé à déclencher des divulgations accidentelles, en pilotant leurs vaisseaux devant des vidéos en direct, afin que les gens se posent de questions.

DW: À quel point les membres des Programmes Spatiaux sont-ils en contact avec ce qui se passe sur Terre? Ont-ils accès à la télévision et peuvent-ils voir nos émissions?

CG: Jusqu’à une certaine période, il n’y avait aucune communication avec la Terre. Toutes les communications avec la Terre étaient bloquées.

DW: Vraiment?

CG: Oui. Il n’y avait pas … Après l’arrivée de l’Internet, l’accès à l’Internet était bloqué. Il y a des émissions Internet dans tout le système solaire.

DW: L’Internet de la Terre, ou avaient-ils leur propre Internet dans les Programmes Spatiaux?

CG: Ils avaient leur propre internet. Ils ont aussi accès à notre Internet.

DW: Vraiment?

CG: Oui, mais la plupart du temps ce n’est qu’en mode de lecture.

DW: En mode de lecture seulement?

CG: Oui.

DW: J’imagine que les seules personnes qui peuvent télécharger quelque chose de l’Internet ne sont que les personnes les plus fiables et qu’il est certain qu’elles ne divulgueront pas la vérité?

CG: Exactement. Lorsque j’ai été assigné à un vaisseau de recherche, nous avions tout … Toute émission radiophonique ou télévisée étaient bloquées, nous ne pouvions avoir aucune nouvelle en temps réel.

DW: Alors l’Alliance est au courant de ce qui se passe sur Terre. Quelques personnes du moins, du côté de l’Alliance, savent ce qui se passe ici?

CG: Exact. Juste après avoir finalement fait sécession, ils ont ouvert l’accès aux informations pour ceux qui étaient dans l’Alliance. Le fait de voir ce qui se passait était un incitatif de plus pour vouloir apporter ces informations, ces technologies à l’humanité.

DW: À quoi ressemblerait la vie d’un être humain moyen sur Terre, si les buts de l’Alliance étaient atteints? À quoi ressemblerait la vie sur Terre?

CG: Ce ne serait pas différent de ce qu’on voit dans «Star Trek».

DW: Alors les gens pourraient avoir un portail, qu’ils pourraient utiliser pour aller où ils veulent, au lieu de prendre l’avion, quelque chose qui ressemble au système de transport dans «Stargate» pour voyager où ils le veulent?

CG: Bien sûr. Oui. Et il y a des réplicateurs. Il n’y aurait pas de famine. Les déserts redeviendraient verts, l’eau de mer pourrait être dessalée.

DW: Et les îles de plastique qui flottent dans les océans, ces énormes monceaux de matériaux gaspillés?

CG: La matière peut facilement être changée en quelque chose d’autre. Il s’agit simplement de savoir comment, de connaître la technologie pour le faire. Et nous avons cette technologie, c’est simplement qu’elle n’est pas partagée.

DW: Certaines personnes pourraient avoir peur à l’idée de ne plus avoir d’argent. Ils diront que c’est du socialisme, que c’est du communisme. Que cela nous rendrait encore plus contrôlés parce que personne n’aurait plus d’argent pour résister à ce qu’ils tentent de faire?

CG: C’est ainsi que nous avons été programmés.

DW: Pourquoi pensez-vous que ce n’est pas le cas?

CG: Si vous désirez tellement avoir de l’argent, vous n’avez qu’à utiliser un réplicateur et vous copier de l’argent ou de l’or ou des billets de 100 $, si ça vous rend confortables, vous pouvez les mettre dans votre poche. Il n’y aura absolument aucun besoin d’aucune sorte de système financier.

DW: Je pense que la mentalité politique typique , «vieille école» serait que si vous donnez, à tout le monde sur la Terre, tout ce dont ils ont besoin, ils ne voudront que boire de la bière et ne voudront rien faire, ils ne feraient que traînasser et ça les tuerait. Cela ruinerait leur vie.

CG: Eh bien, il faut qu’il y ait une période de transition, durant laquelle les gens exagéreront probablement avec la technologie, durant un certain temps.

DW: Lorsque des gens gagnent la loterie, ce n’est pas très bon pour eux?

CG: Eh bien, si tout le monde gagne à la loterie, tous en même temps, tout le monde a un réplicateur. Tout le monde n’a qu’à pousser un bouton à chaque jour et n’as qu’à essayer tous ces différents repas. Tout le monde peut aller n’importe où dans le monde, et une fois que c’est fait, aller visiter le système solaire et voir toutes les différentes ruines qui sont partout. Je veux dire, il y a beaucoup de choses qui seront ouvertes. Mais premièrement, nous devons passer par le processus d’affronter notre passé et en guérir.

DW: Est-ce que quelqu’un ne pourrait pas utiliser un réplicateur et se fabriquer une arme très efficace et tuer une grande quantité de gens?

CG: C’est pourquoi la technologie tampon existe.

DW: Qu’est-ce que la technologie tampon?

CG: Cette technologie, par exemple, est appliquée dans les appareils de propulsion temporelle, ce qui empêche les gens de voyager dans le passé, grâce à un certain vaisseau qui a des propulseurs temporels, comme moteur.

DW: Alors vous ne pouvez pas simplement imprimer une bombe nucléaire avec un réplicateur, ou quelque chose comme ça.

CG: C’est exact.

DW: Il y a donc des restrictions. Vous ne pouvez pas tout faire.

CG: Exact.

DW: Qu’est-ce que l’Alliance a l’intention de faire, concernant tous ces secrets et tout cet occultisme que nous voyons dans le monde aujourd’hui, les choses étranges tellement bouleversantes et déprimantes? Comment veulent-ils s’en occuper?

CG: Ils veulent mettre la lumière là-dessus. Ils veulent apporter la vérité, les informations à tous les êtres humains, tous en même temps, sur toute la planète. Non pas donner la vérité à certaines personnes seulement, mais la donner à tous. Donner accès à cette technologie et aux informations.

DW: Donc, plus du tout de dissimulation?

CG: Plus aucune dissimulation, pas de divulgation partielle. Apporter tout ça à l’humanité.

DW: Oui, c’est vraiment incroyable ! Alors c’est tout le temps que nous avons pour cet épisode. Nous avons beaucoup d’autres choses à discuter. Évidemment, nous ne faisons que commencer. Mais encore une fois, merci Corey pour votre présence. Ce sont vraiment des informations incroyables.

CG: Merci.

DW: Au revoir.

Politique d’utilisation : S’il-vous-plaît, ne publiez qu’un tiers de cet article et ajoutez un lien pour cette page, pour la suite du texte. Vous pouvez citer des portions de l’article. Il serait grandement apprécié que ceux qui publient cette information suivent ce critère.

Associé

Array
Véritable Vente Expédition Bas Pas Cher En Ligne ASICS Chaussures de running neutres beige dark brown Magasin Vente En Ligne La Sortie Dernières Collections Site Officiel Vente ctE68OC5K

Buzzsaw with Sean Stone: Collective Consciousness and the Mandela Effect with Corey Goode

Season 1, Episode 10

Vente Footlocker Finishline Vente À Bas Prix Meilleur Prix H by Hudson ALDERSHOT Chaussures à lacets brown Sneakernews Pas Cher En Ligne 1MZzV

NOS TECHNOLOGIES EN AVANCE DE DIZAINES D'ANNÉES SUR CE QUI EST COMMUNÉMENT CONNU (PARTIE1)

Rense Radio Interview avec William Tompkins, le Maj. George Filer Frank Chille – 23 mars 2016

Vente Pas Cher Best-seller Footlocker Réduction Finishline Selected Femme Mules red parfait Centre De Liquidation Footlocker En Ligne Finishline kAl2pS0

Corey Goode and David Wilcock on Open Your Mind Radio

Listen now to their interview

Evenamp;Odd Baskets montantes nude À Vendre Pas Cher Authentique Prix Bas Frais De Port Offerts Pour Pas Cher Meilleur Authentique 70gW3h

Donation

Si vous appréciez ce que vous avez lu, s’il vous plaît envisagez de faire une petite donation pour aider à compenser la perte de revenus réguliers du fait de la divulgation de ces informations.

Latest Posts
Facebook
LAN_NEWSARCHIVE_MENU_TITLE
Twitter
Tweets par@blueavians
S'abonner
À propos de Corey

Identifié comme un Intuitif Empathique ( IE ) ayant des aptitudes de précognition, Corey Goode a été recruté par un des programmes MILAB , dans son enfance à l’âge de 6 ans. Il a été entraîné et a servi dans le programme MILAB de 1976 à 1986 / 87. Vers la fin de cette période, il a été chargé, en tant qu’Intuitif Empathique, d’une mission de soutien pour le Délégué de la Terre (siège tournant partagé par les groupes du gouvernement secret de la terre), dans un Conseil de la Super Fédération d’Extraterrestres de ‘type humain’.

Recherche naturelle

La recherche naturelle est le terme utilisé pour décrire les résultats de recherche d'un moteur de recherche qui ne peuvent pas être influencés par la publicité ciblée. Les résultats de recherche naturels sont également appelés pages de résultats de moteurs de recherche (SERP). Tous les résultats de la recherche naturelle ne sont pas marqués comme "annonces". La recherche naturelle comprend des snippets ainsi que des images, des articles d'actualité, les résultats de Google Maps, des Knowledge Graphs ou encore la boîte de réponse.

Prix Pas Cher En Ligne Finishline Réel Pas Cher Furla METROPOLIS SHOULDER BAG Sac bandoulière cipresso Réduction Nouvelle Arrivée Offres En Ligne Wiki À Vendre w0GBtl3Y
JDY JDYDAISY STRUCTURE Pullover nostalgia rose Eastbay De Sortie Les Prix De Vente À Bas Prix nWXP2g
HALLHUBER Tshirt imprimé multi colour Prix Extrêmement Pas Cher Acheter Pas Cher En France Acheter Pas Cher 2018 mx9Jv

La recherche naturelle est le terme utilisé pour décrire les résultats de recherche d'un moteur de recherche qui ne peuvent pas être influencés par la Sast Prix Pas Cher Vente Pas Cher Confortable Melvin amp; Hamilton RICO Derbies chocolate ujFTy
ciblée. Les résultats de recherche naturels sont également appelés pages de résultats de moteurs de recherche (). Tous les résultats de la recherche naturelle ne sont pas marqués comme "annonces". La recherche naturelle comprend des Salomon S/LAB SPEED 2 Chaussures de running black Sites Internet if5ZioGRf4
ainsi que des images, des articles d'actualité, les résultats de Google Maps, des Browse Vente Pas Cher Sites De Prix Pas Cher Obey Clothing FLASHBACK Tshirt imprimé white Pas Cher En Vente Achats En Ligne Réduction Trouver Une Grande Meilleures Affaires QwLF8rjl9
ou encore la boîte de réponse.

La recherche naturelle comprend tous les résultats de recherche qui sont produits par un algorithme individuel du Calvin Klein Jeans KARNA DESTRUCT Jeans Skinny denim Acheter Prix En Ligne Pas Cher En Ligne Q27EHIOXb
. Il est déterminé par l’opérateur du moteur de recherche et peut varier d’un fournisseur à l’autre. Ainsi, les de Lacoste FAIRLEAD Baskets basses white/tan Trouver Une Grande Vente En Ligne Trouver La Sortie Grand Jeu Explorer En Ligne En Édition Limitée Vente Dernière qsQuxaR29a
, Bing ou Yahoo ne sont pas obligatoirement les mêmes en fonction du terme recherché tant qu’il n’est pas possible d’acheter son référencement dans les SERP. La recherche naturelle est donc différente que la Seidensticker BUSINESS KENT Chemise weiss Acheter Pas Cher Édition Limitée Acheter Plus Récent Payer Prise Avec Paypal Footaction Prix Pas Cher Ordre La Vente En Ligne XjHFTD
, car cette dernière est seulement déterminée par combien l'annonceur est prêt à payer pour elle.

Un des objectifs de l'optimisation pour les moteurs de recherche est d'influencer le classement d'un site web au sein des SERP. Cela requiert en général beaucoup de patience et de travail. L'effort dépend cependant du nombre de concurrents pour chaque mot-clé ainsi que du nombre de termes de recherche avec lesquels un site souhaite obtenir un bon classement. Selon une étude du blog anglophone Moz.com, les coûts de facturation projet par projet sont estimés entre 1.000 et 7.500 dollars US par site web. Les agences de référencement facturent 76 à 200 dollars US par heure La Sortie Le Moins Cher Sortie Acheter Obtenir Napapijri MOTO WINT Pantalon cargo blu marine Manchester Vente Pas Cher 100% D'origine n32Gvl0
. Néanmoins, l'effort en vaut la peine dans bien des cas. L'expert de Google Analytics Avinash Kaushik a par ailleurs constaté que près de 86% des utilisateurs des moteurs de recherche préfèrent les résultats de recherche naturelle Carvela AGNES Mules à talons black Paiement Sécurisé BZKrrQi
. Avec une position de leader dans les SERP, les opérateurs de sites web peuvent ainsi réaliser un trafic considérablement plus important qu'avec des annonces payantes.

About Barza Wire

Barza Wire is a service of Farm Radio International.

This unique weekly news service shares stories relevant to small-scale farmers and rural communities. This content is available for use by radio broadcasters. Barza Wire can be accessed online or through our weekly email.

Contactez-nous

Farm Radio International 1404 Scott Street Ottawa, Ontario Canada, K1Y 4M8

Tel: 1.613.761.3650 Fax: 1.613.798.0990 Toll-Free: 1.888.773.7717

Email: Pantofola d`Oro BARI UOMO Baskets basses olive Meilleur Prix De Liquidation CG1Swy5O

Suivez-nous

Puma BACKPACK EDITION Sac à dos peacoat/puma black Très Bon Marché WhCv7gg

Creative Recreation MARINA Baskets basses clay Acheter Prix Pas Cher Bas Vente Pas Cher Footlocker Finishline Meilleur Prix De Liquidation crDEOY8